Ancrage en Europe

Le bouddhisme Ancrage en Europe

Ancrage en Europe

Cinq ressources complémentaires

En réponse à la requête de ses étudiants occidentaux, le XVIe karmapa Rangjung Rigpé Dorjé (1924-1981) a envoyé en France en 1975 d’éminents lamas, dont Jigmé Rinpoché et Guendune Rinpoché (1918-1997). Ces derniers se sont mis au service des personnes intéressées afin de leur faire découvrir le cheminement bouddhique et de leur transmettre les enseignements fondamentaux et approfondis de la lignée karma kagyü. Au fil des années, de plus en plus de personnes ont souhaité s’investir dans ce chemin de sagesse.

Afin que le bouddhisme puisse s’ancrer de manière pérenne en Europe, le Karmapa a expliqué que cinq ressources complémentaires étaient nécessaires.

Rangjung Rikpé Dorjé, le XVIe Karmapa, en compagnie de Bernard Benson (donateur du terrain) et de gendarmes de passage, en 1977
Un réseau de centres d’apprentissage et de méditation pour accéder au bouddhisme

Un réseau de centres d’apprentissage et de méditation

pour accéder au bouddhisme

Des centres d’accueil et près de 70 antennes locales, en France et en Europe, permettent à chacun de découvrir et d’apprendre le bouddhisme, et de méditer régulièrement près de chez soi.
Un réseau de bibliothèques pour préserver les enseignements et les rendre accessibles

Un réseau de bibliothèques

pour préserver les enseignements et les rendre accessibles

La bibliothèque de Dhagpo Kagyu Ling abrite un fond documentaire occidental et tibétain exceptionnel, disponible pour tous – du visiteur de passage au chercheur universitaire. Elle s’est étendue à d’autres lieux : désormais, un réseau de bibliothèques Dhagpo Kagyu existe dans différents pays.
Un institut  pour acquérir une connaissance précise des enseignements

Un institut 

pour acquérir une connaissance précise des enseignements

Un institut d’études bouddhiques permet la traduction et l’étude approfondie des textes fondamentaux sous la direction d’érudits bouddhistes capables, grâce à leur expérience de la méditation, de transmettre leur sens profond.
Des centres de retraite pour approfondir la pratique méditative

Des centres de retraite

pour approfondir la pratique méditative

Des centres de retraite traditionnelle permettent une pratique intensive, dans des conditions appropriées et sur une longue durée.
Des ermitages ouverts au public offrent des conditions propices à l’approfondissement de la pratique méditative sur des périodes de courte ou moyenne durée.
Un monastère<br />
pour pérenniser une tradition vivante

Un monastère

pour perpétuer une tradition vivante

Un monastère permet de consacrer sa vie aux trois aspects de la pratique, dans un cadre monastique. Un grand temple permet de rassembler moines, moniales et pratiquants séculiers, de recevoir des enseignements et de pratiquer ensemble.

Le bouddhisme

Il y a plus de 2500 ans, le prince indien Siddartha prenait conscience du mal-être et de l’insatisfaction inhérents à notre vie humaine. Aspirant à s’en libérer, il abandonna sa vie princière pour suivre les enseignements de plusieurs ermites renonçants et pratiqua diverses austérités.

Lignées de transmission

Lignées de transmission

Au fil des siècles, les paroles et les méthodes du Bouddha ont été transmises en Inde et dans toute l'Asie, d’enseignants accomplis à étudiants, constituant ainsi différentes lignées de transmission authentiques.

Référents spirituels

Référents spirituels

Siège européen de la lignée de transmission Karma Kagyü, le centre d’étude et de méditation Dhagpo Kagyu Ling est actuellement placé sous la guidance spirituelle de Thayé Dorjé, le 17e Gyalwa Karmapa et de Jigmé Rinpoché, son représentant en Europe.

Dhagpo Kagyu Ling

Dhagpo Kagyu Ling

En 1975, M. et Mme Benson ont offert au XVIe Karmapa un terrain et un corps de ferme en Dordogne pour y établir un centre bouddhiste. En 1977, Karmapa a nommé ce lieu Dhagpo Kagyu Ling, le lieu de transmission de la lignée de Gampopa, et en a fait son siège européen.