"Le bouddhisme est un mode de vie par lequel nous développons les qualités de notre esprit.
C’est un mode de vie très particulier, car c’est une façon d’atteindre le bonheur
sans nuire à autrui."

LE XVIIe GYALWA KARMAPA, TRINLEY THAYÉ DORJÉ

Revue "Tendrel"

Retrouvez sur cette page des enseignements parus dans la revue "Tendrel" éditée par Dhagpo Kagyu Ling jusqu'en 2002.

Rencontre avec le XVIIe Gyalwa Karmapa

Dhagpo kagyu Ling, le 11 janvier 2000 

« Je suis le 17e Gyalwa Karmapa, la réincarnation du 1er Gyalwa Karmapa. La lignée des Karmapa commence avec Dusoum Khyenpa, le premier Karmapa,et se poursuit jusqu'à aujourd'hui. Je suis donc la 17e réincarnation des Karmapas. En sanscrit, on utilise le mot de Karmapa et, en tibétain, le terme Trinlépa, c'est-à-dire celui qui accomplit l'activité des bouddhas, afin d'aider tous les êtres. Le sens du mot bodhicitta* est d'avoir le désir d'aider tous les êtres, d'avoir de la compassion et d'être en paix. Il signifie aussi être aimant et bienveillant envers tous les êtres. Il veut encore dire amener tous les êtres jusqu'à l'Eveil, qui représente la joie suprême. Dans le bouddhisme, quand nous parlons du monde dans lequel nous vivons, nous faisons référence au samsara*. Quand on approfondit, on parle des trois poisons que sont l'attachement, l'ignorance et la colère. Afin de se libérer de ces souffrances et d'être dans un état de bonheur stable, je conseille aux gens de s'établir dans un état de paix et de compassion tout d'abord envers eux-mêmes. Je leur conseille ensuite d'étendre cette paix et cette compassion à tous les êtres. J'ai été invité dans de nombreux centres bouddhistes, et je réponds à ces invitations. J'enseigne le dharma, les enseignements du Bouddha, je donne aussi des initiations, avec le souhait d'aider les pratiquants et tous les êtres que je côtoie. Le but principal de la pratique du dharma est d'aider tous les êtres. Afin que cela soit possible, il nous faut pratiquer, étudier et réfléchir sur tout cela et sur les enseignements philosophiques. C'est ce qui va nous permettre de savoir comment pratiquer. Les méthodes et les enseignements du Bouddha sont les mêmes de nos jours qu'il y a 2500 ans. Ils ont été mis en pratique au Tibet et en Inde. Aujourd'hui, ils sont utilisés en Europe. Le bouddhisme est à la portée de toUS, il est disponible pour qui s'y intéresse. Je pense que le bouddhisme peut vraiment aider les gens à se comprendre et à voir comment fonctionne leur esprit. Je pense que c'est vraiment une aide. Je souhaite voir, découvrir et explorer tout ce qu'il y a dans le monde et surtout en Europe. On y trouve des cultures très différentes. C'est une partie du monde riche en diversité. Je suis intéressé par toute culture, quelle qu'elle soit. Je souhaite voir comment les gens vivent dans chaque pays."

 

Phrases prononcées par le 17ème GYALWA KARMAPA

 

Je souhaite être capable d’aider tous les êtres, où qu’ils résident dans le monde. 

Je souhaite qu’à travers le Dharma chacun puisse œuvrer pour le bien de tous les êtres.

Je souhaite que tous les pratiquants, tous les bouddhistes, aillent dans la même direction.

Je souhaite que chacun puisse être aidant pour soi-même aussi bien que pour toue les êtres.

Il est nécessaire de pratiquer, c’est pourquoi je souhaite que cela puisse se faire harmonieusement.

Dhagpo Kagyu Ling - Landrevie - 24290 Saint-Léon sur Vézère - tél : 05 53 50 70 75 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.