"Le bouddhisme est un mode de vie par lequel nous développons les qualités de notre esprit.
C’est un mode de vie très particulier, car c’est une façon d’atteindre le bonheur
sans nuire à autrui."

LE XVIIe GYALWA KARMAPA, TRINLEY THAYÉ DORJÉ

 EN Voir l'original sur karmapa.org | ES Español aquí

 Le 6 juillet 2021


Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, partage le message suivant au sujet de la pratique de purification. 
 

Chers amis du Dharma,

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous quelques-unes de mes pensées à propos de la pratique de purification, mais avant cela, je souhaiterais, une fois encore, vous rappeler de prendre ces pensées pour ce qu’elles sont et non pour des enseignements canoniques du Dharma.

La raison pour laquelle nous pratiquons la Confession aux 35 bouddhas, les Cent syllabes de Vajrasattva ou toute autre pratique de purification n’a rien à voir avec la culpabilité. Le but de la purification est plutôt de révéler à soi-même ce qui est magnifique ou qui est magnifique.

L’histoire classique de la purification nous raconte évidemment que la bodhichitta ou la nature de bouddha sont comme de l’or mêlé d’impuretés ou recouvert par elles et que, si nous savons comment le purifier, nous pourrons révéler cet or précieux.

Cependant, selon mon point de vue inhabituel, l’or ne semble pas séparé de l’impureté.

Ils sont interdépendants à tel point que le processus de révélation ou de purification induit en quelque sorte l’or dans l’impureté. L’impureté est l’or et, au cours du processus de purification, la beauté de l’impureté est mise en lumière, et se révèle aussi précieuse que l’or.

Peut-être est-ce là le véritable sens de la purification : le fait qu’il n’existe pas d’or séparé ni d’impureté séparée, seulement des aspects séparés de l’impureté et le fait que la purification vous aide à révéler la beauté de l’impureté, de sorte qu'elle se montre aussi précieuse que l'or.

Pour moi, c'est magnifique, et je pense que si vous pouvez vous immerger complètement dans le processus de purification avec ce sentiment, ce sera très agréable.

Je souhaiterais vous encourager tous à vous immerger dans cette pratique avec cette disposition d'esprit, et à réciter les Cent syllabes de Vajrasattva autant que possible.

Et bien sûr, si certains d'entre vous ressentent le besoin d'un point de repère, d'un but, si certains d'entre vous souhaitent penser qu'il y a quelque chose à purifier, alors n'hésitez pas à utiliser cette idée.

Mais en définitive, il n'y a rien à purifier – il n’existe que la purification, et cette purification ne signifie rien d'autre que le fait que vous y trouviez du plaisir, rien d'autre que le fait que ce soit vraiment agréable.

Par conséquent, si vous voulez procéder de manière simple, concentrez-vous simplement sur la purification et non sur ce que vous voulez purifier, et si vous faites ainsi, cela ne deviendra jamais ennuyeux et vous pourrez vous y plonger pour l'éternité.

Coordonnées

   Dhagpo Kagyu Ling
Landrevie - 24290 Saint-Léon-sur-Vézère - tél : 05 53 50 70 75 -
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dhagpo, siège européen de la lignée Karma Kagyu, est membre : 

 
Fédération Française
des Centres Bouddhistes
Karma-Kagyu


Union Bouddhiste
de France
 


European Buddhist
Union