"Le bouddhisme est un mode de vie par lequel nous développons les qualités de notre esprit.
C’est un mode de vie très particulier, car c’est une façon d’atteindre le bonheur
sans nuire à autrui."

LE XVIIe GYALWA KARMAPA, TRINLEY THAYÉ DORJÉ

Les réservations pour le programme d'été (juin à septembre 2021) commenceront le samedi 19 juin, pour les stages en présentiel.
→ Voir le programme || → Pour bien se préparer aux inscriptions ✓ 

 EN Voir l'original sur karmapa.org | ES Español aquí

 

Le 29 avril 2021

Une brève histoire du monastère de Karma Raj Maha Vihar, situé à proximité du site appartenant au patrimoine mondial du stoupa de Swayambhu.

Le monastère fut construit par Dakmar Rinpoché en 1946. En réponse aux requêtes de ses étudiants, Rikpé Dorjé, Sa Sainteté le XVIe Gyalwa Karmapa, entreprit un voyage vers le Tibet occidental, en passant par Muktinath et le Mustang. En chemin, il se rendit en pèlerinage à Lumbini, le lieu de naissance du Bouddha, ainsi qu’à Katmandou. Lors de son séjour dans la capitale du Népal, il visita à plusieurs reprises les trois grands stoupas et fit des offrandes en chaque lieu, comblant ainsi les aspirations de milliers de ses disciples. Le roi du Népal lui-même lui témoigna son respect lors d’une grande célébration et l’invita au palais royal où Sa Sainteté bénit alors les membres de la famille royale.

À la même époque, Dakmar Rinpoché terminait la construction du monastère Karma Raj Maha Vihar. Il invita Sa Sainteté à s’y rendre, ce qu’elle accepta. Le XVIe Gyalwa Karmapa y conféra la cérémonie traditionnelle de la coiffe noire. Dakmar Rinpoché présenta ensuite le monastère récemment construit comme offrande à Sa Sainteté Karmapa. Plus tard, Sa Sainteté entreprit un pèlerinage en Inde, avant de retourner à son siège principal, le monastère de Tsurpu, au Tibet.

Cependant, à cause de la grande distance qui l’éloignait du monastère, Sa Sainteté ne put poursuivre ses visites. Après 1959, au début de la révolution culturelle au Tibet, Sa Sainteté Karmapa donna au vénérable Kusho Tsechu Rinpoché et à Kyapjé Trülku Orgyen Rinpoché, des instructions. Conformément à ses instructions, tous deux essayèrent de réunir, avec l’aide d’autres personnes, toute la documentation nécessaire à la conservation du monastère. Finalement, au prix de grands efforts, Sa Sainteté put conserver Karma Raj Maha Vihar, ainsi que toute la documentation nécessaire qui avait été transmise par Son Altesse Royale, le roi Mahendra. Dilyak Sabchu Rinpoché fut nommé comme responsable spirituel représentant le monastère et il l’établit comme un siège important de la tradition karma kagyü.

En 1970, le XVIe Karmapa se rendit à Katmandou et il séjourna dans le monastère pendant un long moment. À cette époque, il transmit des enseignements à des dizaines de milliers de sympathisants. Il conféra également des cérémonies de la coiffe noire. Après le décès de Sabchu Rinpoché, il transmit à Sa Sainteté le XIVe Kunzik Shamar Rinpoché toutes les responsabilités liées à Karma Raj Maha Vihar.

Shamar Rinpoché étant historiquement associé au Népal et au grand stoupa de par ses précédentes incarnations se rendit souvent dans ce monastère. Il y donna des enseignements et œuvra au bien de ses sympathisants. Le monastère devint donc un centre du Dharma important pour lui. Shamar Rinpoché reconnut et intronisa la réincarnation de Sabchu Rinpoché. Par la suite, il établit le monastère de Sharminub, près de Swayambhu.

En 2014, Shamar Rinpoché est décédé après avoir établi l’Institut de Sharminub, près du stoupa de Swayambhu.

Par la suite, Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, et Son Éminence Jigmé Rinpoché prirent soin du monastère de Karma Raj Maha Vihar.

Séisme et reconstruction

Le 25 avril 2015, un grave tremblement de terre a frappé la ville de Katmandou, au centre du Népal, et a détruit une grande partie de la ville, causant de sérieux dommages au monastère de Karma Raj Maha Vihar. Dix-sept résidences de familles bouddhacharya furent également détruites par le séisme.

Le 9 novembre 2015, le Karmapa, s’est rendu à Karma Raj Maha Vihar, à Swayambhu. Il y a conféré l’initiation de Chenrezik aux milliers de disciples qui s’étaient rassemblés pour la recevoir, puis a visité le monastère en reconstruction, en compagnie de nombreux rinpochés.

Karmapa s’est à nouveau rendu sur le site de la reconstruction de Karma Raj Maha Vihar, le 6 décembre 2018.

Le projet de reconstruction de tous les monuments, monastère et résidences des dix-sept familles bouddhacharya pujari, a débuté le 14 janvier 2019. Cette reconstruction s’est finalement achevée en avril 2021, sous la supervision du président du XVe district de la métropole de Katmandou et avec le soutien financier de Sa sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, Trinley Thayé Dorjé.

Karmapa a non seulement initié la restauration de Karma Raj Maha Vihar, mais il a aussi soutenu la reconstruction des dix-sept résidences. Le projet de reconstruction a coûté environ 180 millions de roupies népalaises, ce qui équivaut à 1,5 million de dollars US. Le projet a été réalisé par la Sukhawati Foundation, basée à Genève.

Karmapa souhaite témoigner toute sa reconnaissance aux mécènes, Mme Karma Sangye Choeetsho (Mme Betty) et sa famille, Mme Katherine Cheng, Mme Laura Rossi et M. Alan Lin, pour leur généreux soutien à la restauration et à la préservation de Karma Raj Maha Vihar et des dix-sept résidences pujari.

En raison de la pandémie mondiale, le projet de reconstruction a été retardé. Néanmoins, la réhabilitation des dix-sept résidences est à présent achevée et les maisons ont été remises le 26 avril 2021.

Karmapa souhaite remercier les membres du comité KRMV : M. Roshan, M. Rajendra et leur équipe pour leur ténacité dans les efforts fournis afin de mener le projet à son terme.

Karmapa n’a pas pu être présent à la cérémonie de clôture des travaux le 26 avril 2021, du fait de la pandémie. Cependant, il a offert ses prières et ses aspirations pour la cessation de la pandémie actuelle ainsi que pour le bien de tous les êtres sensibles.

Lors de son allocution [enregistrée] à cette occasion, Karmapa a dit :

Swayambhu est l’un de ces sites spirituels exceptionnels. Pendant des siècles, il a été un endroit central pour la pratique du Bouddha-Dharma, et l’opportunité d’une accumulation de mérite et de sagesse pour le peuple népalais, mais aussi pour les pratiquants bouddhistes du monde entier.

Même si le soutien matériel que la lignée karma kagyü a pu offrir est simplement symbolique, avoir contribué à la reconstruction de Karma Raj Maha Vihar ainsi que des demeures des prêtres a été une précieuse opportunité. Je me sens donc humble et privilégié d’être témoin de la fin de la reconstruction de ces bâtiments. C’est le résultat des efforts combinés des Népalais, du gouvernement du Népal et de la modeste contribution de mes chers amis du Dharma.

À titre personnel, j’aimerais ajouter que j’aurais vraiment voulu être présent pour cet événement de bon augure, mais je sais que vous comprenez tous que je n’ai pas pu être là, du fait de la situation actuelle.

Depuis plus d’un an, la pandémie a touché des personnes du monde entier, les laissant dans de grandes souffrances physiques et mentales. Par conséquent, dédions le mérite généré par ces reconstructions et ces restaurations à la cessation de la pandémie et de tout le mal-être qui en résulte.

Puissions-nous tous bientôt être à même de visiter ces sites précieux, de nous réunir pour partager le Bouddha-Dharma. Offrons nos prières pour le bien de tous les êtres sensibles.
 

Ces bâtiments restaurés ne symbolisent pas seulement un foyer et un refuge pour la multitude de cœurs qui recherchent des sources temporaires de paix, mais ce sont des demeures pures permettant de générer une bodhichitta immensurable, la source atemporelle de compassion et de sagesse.

Sangsang Rinpoché, Sherab Gyaltsen Rinpoché, Lodrö Rinpoché et Sabchu Rinpoché ont représenté Karmapa durant la cérémonie.

La reconstruction de l’extérieur du Karma Raj Maha Vihar (première phase), touche à son terme. Débuteront ensuite les travaux intérieurs (deuxième phase), sur la partie la plus importante du monastère.

Karmapa initiera personnellement le commencement des travaux intérieurs du monastère.

Karma Phuntsok Choeling, à Taïwan, apportera son soutien pour les travaux intérieurs de Karma Raj Maha Vihar.

En raison du contexte de pandémie actuelle, Karmapa n’a pas la possibilité de se rendre sur le site du monastère souvent. Karmapa a donc demandé à Sangsang Rinpoché et à Sherab Gyaltsen Rinpoché de l’assister pour le commencement et la supervision du développement de l’intérieur du monastère.

Sarva Mangalam

 

 

 

       


Voir plus de photos 

 

 

Coordonnées

   Dhagpo Kagyu Ling
Landrevie - 24290 Saint-Léon-sur-Vézère - tél : 05 53 50 70 75 -
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dhagpo, siège européen de la lignée Karma Kagyu, est membre : 

 
Fédération Française
des Centres Bouddhistes
Karma-Kagyu


Union Bouddhiste
de France
 


European Buddhist
Union