"Le bouddhisme est un mode de vie par lequel nous développons les qualités de notre esprit.
C’est un mode de vie très particulier, car c’est une façon d’atteindre le bonheur
sans nuire à autrui."

LE XVIIe GYALWA KARMAPA, TRINLEY THAYÉ DORJÉ

Voir l'original sur karmapa.org (anglais)

  [Español aquí] 

Le 18 mai 2019

A l’occasion du vesak, Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, partage le message suivant à l’intention de ses étudiants



Dans un monde où la tradition est de plus en plus rejetée, il est intéressant de réfléchir à la longue tradition de fêter les anniversaires.

Les bouddhistes ne découragent pas les célébrations, même si nous n'avons pas vraiment l'habitude de fêter les anniversaires.

En ce qui concerne la manière dont beaucoup de gens célèbrent le vesak, l'anniversaire de la naissance, de la mort et du parinirvana de Bouddha Shakyamuni, nous abordons ce moment avec curiosité et compréhension.

Du point de vue de la philosophie bouddhiste, les bouddhas du passé, du présent et du futur n’ont pas connu de naissance inhérente. En termes ultimes, il n'y a pas de naissance, tout comme il n'y a pas de mort. En termes relatifs, il y a l’apparence de la naissance, et nous percevons cela presque comme quelque chose apparaissant de rien, et c'est donc un motif de célébration.

En même temps, nous voyons une personne ordinaire comme celle du prince Siddhartha se transformer d’une certaine façon en un être extraordinaire, un bouddha. En termes relatifs, nous percevons également cela comme quelque chose apparaissant de rien! Comment se fait-il que le fils d'un agriculteur d’autrefois ait pu devenir le bouddha historique? Nous voyons que cette possibilité, ce potentiel, est là pour nous tous, et c'est à nouveau un motif de commémoration.

Par conséquent, le jour du vesak, dans les communautés bouddhistes du monde entier, nous accomplissons des rituels traditionnels – tels que la récitation et l'écoute des soutras –, des méditations sur la compassion au moyen du samadhi, et des actions caritatives pour ceux qui sont dans le besoin.

Des pratiques comme celles-ci dissipent toutes sortes de déceptions, surtout lorsqu'il n'y a pas de gâteau!


 

 

Dhagpo Kagyu Ling - Landrevie - 24290 Saint-Léon sur Vézère - tél : 05 53 50 70 75 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.